1862: Jean-Joseph Fontannaz

Jean-Joseph Fontannaz (1815-1872)

Originaire d’Erde, Jean-Joseph – qui est l’arrière-grand-père de Jean – a quitté ce hameau alors central de la commune de Conthey pour s’établir à Vétroz. C’est l’amour et le mariage avec une ressortissante de Vétroz, Marie-Angélique Germanier (1816-1875), qui ont présidé à ce déplacement. De cette union naîtront dix enfants, dont Maurice, le grand-père de Jean.

 

Jean-Joseph jouissait d’une notoriété importante dans la grande commune de Conthey, au point d’en être élu le président. Phénomène assez rare en politique où les gens préfèrent en général augmenter leur pouvoir, il a choisi pendant ce mandat de promouvoir la séparation des communes de Conthey et de Vétroz. Lorsque la scission a été effective, en 1862, les citoyens de la nouvelle commune l’ont également porté à leur présidence. Il conduira aux destinées de la jeune Municipalité jusqu’à sa mort en 1872.