Newsletter

Nos dernières Newsletter:

Printemps 2018

Automne 2017

Printemps 2017

Automne 2015

Printemps 2015

Newsletter – Edition 1/2018

Après l’épreuve, un millésime de concentration et d’espoir!

Avec une récolte valaisanne d’un tiers inférieur aux attentes, 2017 est le millésime le plus faible en volume depuis… 1966! Mais, comme le disait notre grand-père Elie: «Il ne faut se fâcher que contre les éléments que l’on peut modifier. Il faut accepter ce que l’on ne peut pas changer!» Foin de lamentation donc sur le terrible gel du printemps passé. Sustine abstineque – supporte et abstiens-toi, enseignait déjà aussi la sagesse romaine. Effectivement, regardons plutôt les opportunités qu’amène ce millésime 2017 si particulier.

2017: un millésime hors norme

Les chaleurs caniculaires de l’été 2017 ont offert d’excellentes conditions de maturation pour les raisins épargnés par les gelées du printemps. Ces touffeurs ont permis aux baies de mûrir dans un état sanitaire souvent parfait. La charge moins lourde a permis de concentrer les tanins dans les rouges et les arômes dans les blancs.

La surprise: blanche fraîcheur

Les blancs dévoilent une fraîcheur séduisante qui – au gré des cépages – allie des expressions très florales avec des notes de fruits mûrs. Pour ce millésime 2017, la Petite Arvine offre un nez aux effluves de glycine mariant des arômes d’agrumes frais et de rhubarbe légèrement acide pour fait ressortir une très fine salinité.

De leur côté, nos Amignes retrouvent des allures fruitées, légèrement moins sucrées qu’en 2016. Notre Grand Cru fleure ainsi délicatement le pamplemousse tandis que la variante AOC respire des flaveurs d’ananas gorgé de soleil.

Concentration et délectation

Dans les rouges, les couleurs sont intenses et concentrées, les tanins résolument généreux et les robes très sombres, voire profondes. Elles glissent du rubis soutenu au violet empourpré. Au niveau du bouquet, les fragances de fruits rouges et noirs prédominent. En priorité, des nuances de cassis et de cerises noires bien mûres avec, à l’occasion, une pointe d’épices. En bouche, la densité de ces petits fruits souligne des tanins volumineux et fermes. Pour les amateurs éclairés, cette opulence  laisse augurer un réel potentiel de garde. A déguster sans retenue!

 

Cave ouverte aux CELLIERS pour le week-end de l’Ascension de 11 à 19 heures

 

A l’image de presque toutes les caves du canton (au total, plus de 230!), LES CELLIERS DE VÉTROZ vont participer à la grande opération «Caves ouvertes» qui permettra de déguster – librement et gracieusement – tous les vins de l’assortiment de la Famille Fontannaz. Un rendez-vous qui s’impose!

Pour se sustenter

En outre, pendant ce week-end prolongé de l’Ascension, du jeudi 10 au samedi 12 mai, de 11 à 19 heures, la soupe à la courge de la grand-maman et le plateau de fromages d’ici et d’ailleurs affinés par maître Claude Luisier sauront aussi séduire vos papilles. Sans oublier le fameux gâteau à la cannelle et à la confiture de mère-grand Yvette.

Pour se déplacer et se reposer

Pour votre confort et pour votre sécurité, si vous utilisez les trains de RegionAlps et/ou les bus de Carpostal pour venir aux caves ouvertes, le billet de retour est gratuit.

Par ailleurs, pour votre repos, l’Association des hôteliers valaisans  vous propose des offres attractives, avec une petite surprise pour toute réservation sous www.booking-valais.ch/caves

 

Amigne on the road

 

La fin de l’été sera à nouveau chaude à Vétroz: Amigne on the road envahira la place du Four les vendredi 25 et samedi 26 août prochains. A réserver d’ores et déjà!

Une belle brassée de médailles

Lors de l’édition 2017 du Grand Prix du vin suisse, notre Rhapsodie 2013 s’est parée d’or. Dans la foulée, notre Amigne Grand Cru de Vétroz et notre Petite Arvine AOC 2016 ainsi que notre Symphonie, une vendange tardive d’ermitage flétri sur souche ont tous trois remportés une médaille d’argent.

Plusieurs distinctions aussi lors des Sélections 2017 des vins du Valais. L’or est là revenu au millésime 2016 de notre Amigne Grand Cru de Vétroz. Des médailles d’argent ont récompensé le Fendant Grand Cru de Vétroz 2016, mais aussi notre Syrah 2014 élevée en fût de chêne et notre Symphonie de la même année.

 

Anouck à la tête du Caveau et des ventes des CELLIERS

 

Transition en douceur: à partir de mi-mai, Anouck Dann-Mittaz assurera la gestion du Caveau des CELLIERS DE VÉTROZ. Elle prend ainsi la relève de Paula Gay-Balmaz qui a choisi de privilégier une activité salariée plus proche de son domicile dans le Bas-Valais.

La passion du vin

Anouck est une vraie passionnée des boissons en tout genre. Elle a d’ailleurs commencé sa carrière professionnelle par un double CFC d’assistante d’hôtel et de sommelière. Il y a une dizaine d’année, elle a choisi d’aller parfaire sa formation sous le smog anglais. Elle commence par des cours sur les vins et sur les alcools forts avant d’enchaîner avec deux bachelors à l’université de Brighton, l’un en business du vin, l’autre en business management.

Originaire de Chermignon

De retour en Valais, elle décroche une patente de cafetier tout en s’initiant aux secrets des whiskies. Dans sa nouvelle fonction, elle aura la responsabilité non seulement de l’accueil au Caveau, mais aussi des ventes de vins pour les CELLIERS. Sous sa houlette, l’offre de restauration du Caveau va être révisée, améliorée et élargie. Et il y a quelques (très) bonnes surprises en perspective. Mais nous vous en dirons plus dans la prochaine livraison de la Newsletter des CELLIERS.

Avec Anouck, les CELLIERS vont désormais bénéficier d’une ambassadrice particulièrement compétente pour faire découvrir et promouvoir leurs vins. Avec en plus ce zeste de passion et d’enthousiasme qui fait toute la différence!

 

Une bonne adresse  

Depuis quelques mois, les vins des CELLIERS DE VÉTROZ se dégustent aussi au restaurant le Coq en pâte à Sion. Ils accompagnent une cuisine goûteuse née des fourneaux de Jean-Marie Théler qui officie dans un cadre enchanteur, au cœur historique de la vieille ville sédunoise. A découvrir du mardi au samedi au numéro 1 du passage Supersaxo.

 

La nouvelle génération pointe son nez

Outre de s’impliquer dans la gestion du Domaine des CELLIERS en collaboration avec Pierre-Elie Carron, Sébastien, l’aîné des petits-enfants Fontannaz (lire aussi à la page suivante), rédige actuellement un mémoire de master en Lettres  consacré aux lieux-dits de Vétroz. A cette fin, il a recensé tous les noms de lieux utilisés à partir du XIe siècle. Une fois son travail académique achevé et défendu, il envisage d’en faire un opuscule destiné au grand public.

Amoureux de la vigne, Sébastien possède en nom propre deux petits parchets à la Rossière et à Ramolivaz qu’il travaille avec soin. Point d’orgue de cette tâche, il en a élevé le raisin dans le cadre de deux micro-vinifications. Le blanc s’appellera Incipit, un mot latin indiquant un début. Quant au rouge, issu d’une très vieille vigne plantée en 1954, il s’intitulera Eleison («prends pitié») exprimant toute l’humilité du nouvel artisan qui fait ses premières expériences vinicoles. A découvrir tout prochainement.

 

Notre nouveauté 2018: une Dôle blanche envoûtante

 

C’est une tendance qui s’affirme au plan mondial: l’attrait pour les vins rosés ne cesse de croître. Il y a dix ans ces vins légers et fruités ne représentaient qu’une bouteille sur quinze. Aujourd’hui, les rosés représentent allégrement 10% de la consommation. Ce sont des envies que LES CELLIERS DE VÉTROZ, à leur modeste échelle, ne pouvaient ignorer.

Dans la tradition valaisanne

Pour cette raison, nous vous proposons en primeur, à l’occasion de ces caves ouvertes, la dernière création de notre frère Bernard, une Dôle blanche à la robe couleur pelure d’oignon, dans la grande tradition valaisanne initiée et défendue avec passion par un Riquet Devayes.

Un vin friand et fringant

Comme l’indique la contre-étiquette de cette nouvelle création, «du Pinot Noir, cette Dôle blanche retient le ton majestueux et racé. Du Gamay, elle emprunte la rondeur friande et fringante. Les échos cuivrés de sa robe corail accompagnent l’allegretto d’un nez fruité, grisé et grisant. Pizzicato vif et frais en attaque, vibrato de notes florales en bouche et acidité harmonieuse en finale: un vin d’apéritif, à déguster aussi avec poissons, melons ou autres agrumes.».

 

Domaine des CELLIERS: un coup de jeune dans le vignoble

Pierre-Elie devant la guérite de Loveise.

Les gelées du printemps n’ont pas eu que des conséquences sur les volumes encavés. Elles ont aussi obligé à une stricte analyse des coûts pour supporter la nouvelle situation. Dans ces conditions, LES CELLIERS ont dû restructurer l’exploitation de leur domaine. Dans ce cadre, Pierre-Elie Carron et Sébastien Fontannaz – premier représentant de la troisième génération de la Famille Fontannaz – ont pris le relais d’Alexandre Roduit que nous remercions pour son engagement.

Un jeune motivé

Avec Pierre-Elie, c’est un jeune ingénieur en œnologie diplômé de Changins qui apporte aux CELLIERS ses compétences tout en exploitant en parallèle son propre domaine à Fully.

L’appui de Sébastien qui achève simultanément un master universitaire consacré aux lieux-dits de la commune de Vétroz et un CFC de viticulteur à l’Ecole cantonale d’agriculture de Châteauneuf permettra de gérer les situations plus tendues où il faudrait être partout en même temps…  Ces deux jeunes bénéficient de l’expérience de notre ouvrier Imer Hasani qui travaille depuis plus d’une dizaine d’années à soigner avec passion et engagement les parchets de la Famille Fontannaz.

 

LES CELLIERS DE VÉTROZ connaissent la musique

Tous les connaisseurs et autres amoureux de l’assortiment des vins de la Famille Fontannaz ne seront en aucun cas surpris: LES CELLIERS DE VÉTROZ connaissent la musique et l’apprécient.

De la musique avant tout

En effet, on ne choisit pas des appellations de fantaisie qui ont nom Concerto, Sonata, Rhapsodie ou Symphonie sans avoir une prédilection pour l’art musical. Dans ce contexte, nulle surprise non plus que LES CELLIERS soient, ce printemps, très engagés dans le cadre de deux grands festivals.

Le week-end de Pentecôte à Vétroz

Premier rendez-vous: du vendredi 18 au dimanche 20 mai à Vétroz. Avec trois autres encaveurs proches de la fanfare La Concordia, LES CELLIERS seront l’un des fournisseurs officiels des vins du 103e Festival des fanfares démocrates-chrétiennes du Centre (FFDCC).

Comédie musicale

La mythologie renouvelée au travers d’une comédie musicale originale et pétillante. Sur scène : les enfants des écoles et La Concordia de Vétroz. A découvrir vendredi 18 mai à 19h00 sous la Cantine de fête à Vétroz. L’entrée est gratuite!

Parade et cortège

Le samedi 19 et le dimanche 20 mai, la musique de marche sera à l’honneur. Une quinzaine de sociétés se mesureront le samedi dès 14h30 lors du Whit Saturday, concours de marches et de défilé. Dimanche, le grand cortège à l’heure romaine est fixé à 10h30.

«Rouges» et «noirs» réunis

Le week-end suivant, avec les mêmes collègues vétrozains, LES CELLIERS fourniront une partie des vins au Festival des Fanfares d’Ajoie organisé à Alle. On signalera que, pour la première fois de l’histoire, les deux corps de musique du village ajoulot, L’Ancienne et le Grütli, ont uni leurs forces pour organiser ce grand rassemblement.

 

Balade des blancs en guérites & danse des rouges en quintette

Périple Triple V: Visite du Vignoble Vétrozain

L’œnotourisme a le vent en poupe et constitue certainement une option essentielle pour l’avenir. Sensible à ces nouveaux développements, les CELLIERS DE VÉTROZ ont créé une offre qui permet d’associer découverte de la nature, promenade dans les vignes, dégustation des meilleurs crus et instants de convivialité.

Balade des blancs en guérites

Intitulée Balade des blancs en guérites et Danse des rouges en quintette, cette offre est divisée en deux parties, qui peuvent être réservées séparément, mais qui peuvent aussi être adoptées dans leur intégralité. La Balade des blancs en guérites est une promenade (facile) au cœur du vignoble vétrozain. En marchant pendant 1h30 à 2h dans les vignes en terrasses du coteau de Vétroz, les participants peuvent découvrir des guérites typiques et les cépages blancs emblématiques du Valais. Tout en profitant des commentaires avisés d’un accompagnateur (forcément) très disert.

La Balade consiste en quatre étapes et quatre pauses-dégustation (de 10′ à 15′): le promontoire de la Rossière (dégustation de Fendant),  la guérite de Ramolivaz (Petite Arvine),  la guérite de Loveyse (Amigne Grand Cru de Vétroz, dont le millésime 2013 fut sacré “Meilleur vin doux de Suisse”) et la guérite de Champmarais (Amigne AOC). Le départ se fait depuis le Caveau des CELLIERS ou depuis un arrêt de bus Carpostal tandis que le retour ramène les participants au Caveau.

Danse des rouges en quintette

De retour au Caveau, il est possible – mas pas obligatoire – de profiter d’une dégustation commentée d’un quintette de rouges: Gamay, Pinot Noir, Sonata, assemblage façon valaisanne (Cornalin, Humage rouge et Syrah), Syrah élevée en barriques de chêne et Concerto, assemblage façon bordelaise (Cabernet franc, Merlot, Cabernet Sauvignon). Cette dégustation des rouges peut être combinée avec une agape à choix:  assiette valaisanne, ardoise de fromages  ou menu chaud à trois plats (en principe seulement dès 4 pers./selon disponibilité).

Mobilité douce aussi

Comme déjà indiqué, les intéressés peuvent rejoindre les CELLIERS en transports publics: Carpotal permet de rejoindre Vétroz au rythme de deux liaisons par heure. Idem pour le retour sur Sion.

Une autre alternative est constituée par les trains de RegionAlps qui desservent la gare d’Ardon à la même cadence. Sur demande, la Famille Fontannaz assure le transfert depuis la gare d’Ardon jusqu’aux CELLIERS.

Dès deux personnes – tarifs plus avantageux pour groupes

Les tarifs sont de 50 fr. pour  Balade seule (dès deux personnes – 30 fr. pp dès dix personnes; max. vingt personnes). L’offre combinée Balade  des blancs et Danse des rouges est proposée à 75 fr. (50 fr. dès dix personnes) hors nourriture.